Nouveaux mots (entier)
Nouveaux mots
Nouvelles modifications (entier)
Nouvelles modifications
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
ABSENT [adj.adjectif] Je vous pris de bien vouloir excuser la définition qui n'est pas encore arrivée. Faut dire que déjà hier, elle avait de la fièvre. Bon, on va attendre un peu mais si jamais elle est pas là dans 5 minutes, n'hésitez pas à changer de mot.

"P't'être qu'elle viendra pas, m'sieur !" (Un copain de classe de la définition)
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ACANTHE [n.nom] Plante à longues feuilles.

Connaissez-vous l'histoire de cette acanthe qui voulait s'extraire respectivement de son pot et de sa condition de plante pour mener la vie d'artiste ? Elle fut reniée par ses soeurs végétales qui voyaient d'un très mauvais oeil son envie de monter sur les planches comme on marche sur des cadavres. Malgré l'adversité, la plante n'avait qu'un rêve et elle utilisa tout son engrais pour le réaliser. Mais bien que se fut une belle plante, ce n'était qu'une plante. Et son rêve se planta dans un bouge miteux fréquentés par de mauvaises herbes. Elle aurait pu être la première acanthe actrice. Elle finit comme chanteuse minable car elle avait le gros désavantage d'être dure de la feuille !
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ACHOPPEMENT [n.nom] Action de heurter du pied quelque chose.

Les origines de ce mot se perdent dans la nuit des brouillards londoniens. C'était pendant une sorgue typiquement brumeuse dans le quartier de Whitechapel vers la fin du XIXème siècle alors que, pour des raisons que nous n'éventerons pas ici, un seul établissement était exceptionnellement ouvert. Il était, de ce fait, devenu le rendez-vous de tous les soiffards du quartier. "Stone appointment" n'était ni le plus beau des pubs, ni là où on servait la meilleure bière brune et, pour couronner le tout, il ne possédait même pas de cible pour fléchettes. Il n'était pas non plus réputé comme le plus accueillant. "La choppe" comme on surnommait le patron était un vieux marin unijambiste qui avait commencé à naviguer dès l'âge de 11 ans ce qui faisait dire à ses clients fidèles et néanmoins moqueurs que la suite logique pour un jeune mousse était de servir des bières sans faux-col. Ça ne le faisait pas rire. Mais rien ne le faisait rire. Il ne souriait que quand il se brûlait, et comme il avait arrêté de fumer il y a de nombreuses années...

Il fallait vraiment le vouloir pour se rendre dans ce pub qui se situait face à un cimetière abandonné et au fin fond d'une ruelle sordide et sinueuse avec la particularité incroyable de disposer de trottoirs sous-élevé de 43 centimètres par rapport aux pavés de la route. Il fut avéré que les ouvriers qui avaient oeuvré à l'époque passaient une bonne partie de la journée dans le pub en question. Et on se demanda si "La choppe" n'avait pas sciemment manipulé les ouvriers puisqu'on se rendit compte que le différentiel chaussée/trottoir correspondait exactement au nombre de centimètres qui lui manquait à sa jambe gauche à telle enseigne qu'il pouvait se balader dans sa rue sans l'aide de ses béquilles ou de sa jambe de bois.

La nuit qui nous intéresse était la première du couvre-feu qui avait été instauré par Scotland Yard. C'est à minuit que ce qui devait se passer se passa. Les boit-sans-soif de la taverne, bien qu'imbibés de substance mousseuse, obéirent promptement à l'injonction de déguerpir du patron et quittèrent le pub dans la minute. La porte s'ouvrit et tous se précipitèrent à l'extérieur en oubliant la particularité de la ruelle. Ils se tombèrent tous les uns sur les autres dans un vacarme qui, dit-on, réveilla deux ou trois habitants du terrain d'en face. Les premiers à sortir furent les derniers à vivre et la dernière bière que ceux-ci connurent ne fut pas la meilleure.

On appris plus tard que le patron du pub, fatigué, avait annoncé le couvre-feu une demi-heure trop tôt et que, sans ça, cette hécatombe n'aurait pas eu lieu. Toutefois, sans témoignages cohérents, il ne fut pas inquiété. Mais le bruit couru en claudiquant dans tout Londres. Et c'est depuis qu'il se dit que quand "La choppe ment" il faut bien regarder où l'on met les pieds.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ACOMPTE [n.nom] Résumé d'une légende quand il s'agit de faits.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ACONIT [n.nom] Plante vénéneuse de la famille des Renonculacées.

Aconit était une des trois soeurs Renonculacée dont la destinée commune fut d'autant plus étrange que chacune était l'opposée de l'autre, ce qui est d'autant plus difficile à trois.

Anémone, l'ainée, s'était attribuée le rôle de la "petite mère" à l'éclosion de ses soeurs, n'hésitant pas à leur donner l'arrosoir au début de leur pousse. Malheureusement, elle n'avait pas eu cette chance et son étamine critique attestait de sa faible constitution. Pour pétaliser le tout, son allergie au pollen - une maladie aussi rare que l'allergie de la peau pour un humain ou de l'argent pour un Rockefeller - la dépouillait de ses rares feuilles. Malgré cela, elle s'éleva avec courage, le pistil haut, et ne renoncula jamais devant la difficulté et la sècheresse.

Clématite avait engrainé les qualités esthétiques qui en faisait la belle plante de la famille. Sa délicieuse corolle et l'affriolant bombage de son réceptacle produisait grand effet sur les bourdons du quartier. Toujours prête au liberbutinage, elle préférait la graine à la migraine. Son charme allié à sa soif d'humus en faisait la soeur la plus à même à s'élever dans la haute société des plantes. Bref, elles avaient tous les atouts pour trouver pot d'or à ses racines.

Quant à notre Aconit, troisième et dernière soeur, elle avait germé aux tous derniers jours du printemps. Est-ce à cause de sa naissance tardive, toujours est-il qu'elle était, des trois, la moins gâtée par la nature, un comble pour une plante. Avec sa tige malingre et sa tête hydrocéphalique, les mauvaises herbes la surnommèrent, un jour, "le casque de Jupiter". Ce qui ne constituait pas une insulte en soi, était pour Aconit, la goutte de trop. Elle décida sans aucun remords de couper toute relation avec sa communauté. Seuls les liens de la sève l'obligeait à entretenir des rapport cordiaux avec ses soeurs.

Sans amis et souhaitant découvrir quel mauvais coup du sort la vie lui réservait encore, elle passa des jours et des jours dans la lecture des feuilles de thé. Peu d'informations filtrèrent de ces augures pratiques si ce n'est la destinée commune des trois soeurs. En effet, dès qu'elle souhaitait en savoir plus sur sa fortune, les feuilles frissonnaient rendant toute lecture impossible. Seule la notion d'immortalité au travers d'un livre avait perçait de ses longues séances. Ce manque flagrant de résultat la rendait folle. Son aspect ingrat et son manque de référence la fit sombrer plus encore dans une misenpoterie paranoïaque aigue. Ah si au lieu de vouloir connaître son avenir, elle avait lu Racine ! Quoi qu'il en soit, sans doute pour se venger et à force de sombres persévérances, elle devint toxique pour ceux qui osaient se moquer de ses feuilles ingrates.

Les soeurs savaient désormais qu'un destin commun les lier aussi fortement que la cordelette d'un bouquet : elles allaient toutes trois connaître ensemble la vie éternelle, probablement avait lancé Anémone en étant couchées dans les pages d'un classique herbier. Mais le destin saugrenu en avait décidé autrement et c'est dans les pages de l'impossible dictionnaire qu'elles vivront éternellement. Ne sont-elles pas des plantes dicotélydones ?
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ANIMACULE [n.nom] Animaux microscopiques par derrière.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
ATOLL-FROISSÉ [n.nom - Néologisme] Accident de voiture polynésien.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
CE-POU-TE-NIQUE [n.nom - Néologisme] Petit insecte qui ne manque pas de tenter sa chance au grattage même si sa victime préfère qu'il accède directement à sa chance au tirage... en orbite.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
CUISSETÔT [n.nom - Néologisme] Antonyme de Queutard.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
DROLARE GOUTUM SPECULUM [loc.locution - Latin] Il a un drôle de goût ton spéculoos.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
INFLUER [v.verbe] Devenir un gringalet.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
JECTISSES [n.nom] Assiettes bombées en forme de canard dont on se demande ce qui est passé dans la tête de son inventeur pour pondre un objet aussi inutile que futile.

Quand javelotte pousse dans les champs
Pique-nique mêle les effluves
Serviette au cou défend du vent
en mornes assauts, jectisses effluves
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
PIZZALOLO [n.nom - Néologisme] Niche à pizza.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
SOUPIS [n.nom - Néologisme] Souris avec tapis intégré.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
TARTE TINTIN [n.nom - Néologisme] Gâteau aux poils de houpette.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
TENTACULE [n.nom] Pléonasme.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
TORD-ET-ROT [n.nom - Néologisme] Picrate vendue dans les arènes permettant au spectateur néophyte de faire montre de toute sa fascination pour le spectacle qui lui est proposé.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
TRANSPIRE [n.nom] Monstre de la nuit suceur de sueur.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
VESSE-PAS [n.nom - Néologisme] Scooter qui démarre sans mettre les gaz.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
VIT-RÂLE [n.nom - Néologisme] Mauvais coucheur.
Lien permanent - Ajouter un commentaire - 0 commentaire
© 2009-2018 L'Impossible Dictionnaire - Almaterra    [Dernière mise à jour : 14 01 2018]    1650 mots dans l'Impossible Dictionnaire