Plante vivace des bois, à follicules ou à baies.

Au pays des plantes, l’actée jouissait d’une réputation qui n’était pas sienne. Poussant dans le quartier moite du bois, un endroit des plus malfumier, on la disait plus pétale qu’épine juste parce qu’elle pouvait être à follicules. Les plantes ont décidément de drôles d’a priori. Plus bornées que les nénuphars de l’étang d’à-côté, les plantes des bois n’en démordaient pas. Personne ne  voulant lui lâcher la grappe, l’actée décida de laisser tomber ses plants sur la comète et entra dans les ordres potiers. Elle se laissa cueillir pour mieux se recueillir sur le sens du mot « vase ». Ce dernier changeant de genre, elle devint une plante à baies.