1. Proche parent du cerf, fort et majestueux, avec d’immenses bois à la géométrie parfaite que l’on voit jaillir des sous-bois les dimanches matins brumeux d’un automne multicolore, qui se terre le reste de l’année parce qu’il est ridicule avec toutes ces feuilles sur la tête.

2. Feuille de cercueil, appelée également « feuille morte ». Elle se cueille et se recueille (mieux vaut deux fois qu’une) afin d’être utilisée dans les bouquets dégarnis, ingrédient indispensable à une décoction très prisée par ceux dont les cheveux se ramassent à la pelle