Vêtement aphrodisiaque.

Rien ne pourra remplacer un beau corps nu pour faire monter en nous un émoi ravageur. Sauf que l’âge et l’embonpoint n’aidant pas, certains d’entre nous se sentent l’obligation d’utiliser des subterfuges vestimentaires dont :

– Les habits-routes à ne pas confondre avec les vêtements sacerdotaux.
– Le cache-nez transparent qui laisse subtilement apparaître toute l’élégance des effets de l’hiver sur des visages aux allures d’excitation, rouges et suintants.
– Le Pull-ovaire qui moule.
– La gaine en imprimé du corps de vos 20 ans (ou des 20 ans d’une autre, ça dépend).
– Le gilet paremâle pour lesbienne qui veut éviter les mâles perdus.
– Le pull à col de l’utérus roulé.
– La ceinture de chasteté, je ne sais pas mais la ceinture de luxe, sûr.